Tout le monde peut consulter un ostéopathe puisque l’ostéopathie s'adapte à chaque patient en respectant le concept de la non-douleur et du confort de la personne. Les techniques pratiquées sont donc choisies en fonction de l’âge, la morphologie, les antécédents médicaux et chirurgicaux. Découvrez ci-dessous, ce que l'ostéopathie peut apporter à chaque profil : 

L'OSTÉOPATHIE

Pour qui ?

Nouveaux-nés et enfants


La grossesse et l’accouchement peuvent donner lieu aux premiers traumatismes d’un nouveau-né. Des tractions et des pressions s’exercent sur le crâne et l’organisme de votre enfant. Une grossesse compliquée, la durée du travail, l’utilisation d’instruments durant l’accouchement sont des facteurs entraînants des contraintes physiques pour le nourrisson. Une grossesse ou un accouchement sans problème peut générer des tensions, tout comme un accouchement compliqué peut ne pas en entraîner. Il est donc nécessaire de consulter un ostéopathe assez rapidement pour faire un bilan à votre nouveau-né. Dès les premières heures de la vie, l’ostéopathe a un rôle majeur à jouer chez le bébé : - En cas d’accouchement difficile (forceps, ventouse...). - Régurgitations, reflux gastro-oesophagien. - Coliques, gaz, ballonements. - Constipation. - Nervosité. - Pleurs. - Troubles du sommeil. - Difficultés à tourner la tête d’un côté (torticolis). Il est important de vérifier le bon développement et la croissance des enfants. Durant sa croissance, l’enfant est soumis à de nombreuses contraintes : les premières chutes lors de l’apprentissage de la marche, le poids d’un cartable, un traitement d’orthodontie, une mauvaise posture à l’école…
Ces perturbations peuvent générer des douleurs à plus ou moins long terme et perturber l’équilibre général de votre enfant. Un traitement ostéopathique lui permettra de grandir dans les meilleures conditions. - Nervosité, anxiété, agitation, trouble du sommeil : l’ostéopathe pourra rétablir un état de détente chez l’enfant. - Douleurs liées à la croissance : l’ostéopathe aide à effectuer les adaptations posturales permettant de garder une croissance harmonieuse. - Maux de ventre : afin de diminuer les douleurs abdominales. - Énurésie. - Otites et rhinites à répétition. - Troubles de la concentration. - Après une chute, un traumatisme, un accident : sans lésion visible aux examens complémentaires. - Accompagnement d’un traitement orthodontique : l’appareil orthodontique en exerçant des forces importantes sur les os du crâne peut entrainer mal de dos ou maux de tête. - Accompagnement de l’enfant sportif : pour continuer à grandir harmonieusement et afin d’augmenter les performances sportives de l’enfant.




Femmes enceintes


La grossesse représente pour le corps de la future maman un énorme effort d’adaptation pour gérer les nombreux changements physiologiques liés au développement du bébé. La posture de la femme enceinte est intégralement modifiée, notamment au niveau du bassin et des vertèbres lombaires.
L’ostéopathie permet de faciliter l’acceptation de ces nouvelles contraintes par l’organisme ainsi que soulager certaines douleurs qui peuvent y être associées. Une consultation est un réel complément dans la prise en charge du confort et de la santé de la future maman et du bébé.
L’ostéopathie durant la grossesse ne dispense en aucun cas d’un suivi obstétrique conventionnel chez le gynécologue, la sage femme ou le médecin généraliste. L’Ostéopathie permet de vivre pleinement sa grossesse, en limitant les symptômes suivants : - Mal de dos : douleur lombaire se manifestant sous la forme d’un lumbago, d’une sciatalgie (douleur du bas du dos qui descend dans le fesse), d’une sciatique ou d’une cruralgie. - Nausées : l’ostéopathie calmera les envies de vomir et les reflux acides (reflux gastro-oesophagiens). - Pubalgie - Syndrôme de Lacomme (sensation de lourdeur dans le bas ventre, de tiraillement douloureux dans le bassin et les deux plis de l’aine). - Troubles du transit. - Sensation de jambes lourdes. - Préparation du bassin pour l’accouchement : mobilité du bassin, du sacrum et du coccyx pour faciliter le passage du futur bébé au travers du bassin en fin de grossesse. - Après l’accouchement (mobilité du bassin, coccyx, travail sur le périnée...).




Adultes


Les indications de l’ostéopathie chez l’adulte sont multiples. Une mauvaise posture, une mauvaise position au travail, un traumatisme ou tout simplement les contraintes du quotidien (stress lié au travail, contraintes liées à vos enfants) peuvent créer des troubles fonctionnels qui se manifesteront en douleurs. Il est utile de ne pas attendre avant de prendre rendez-vous et de consulter dès l’apparition d’un symptôme. Une douleur ou une gêne que vous ressentez est la conséquence d’un dysfonctionnement. Par exemple une douleur à l’épaule peut être le résultat d’un problème au niveau des cervicales, qui peut affecter votre posture générale. Indications générales chez l’adulte : - La plupart des douleurs articulaires : lombalgies, cervicalgies, dorsalgies, douleurs d’épaule, de genou, de pied… - Les douleurs d’origine neurologique : sciatalgie, cruralgie, névralgie cervico-brachiale... - Certains troubles digestifs : diarrhée, constipation, ballonnements, reflux gastro-oesophagien. - À la suite d’un choc, d’un traumatisme ou autre accident. - Les troubles de la circulation : sensation de jambes lourdes, mauvais retour veineux... - Maux de tête ou dans certains cas de vertiges. - Fragilités ORL : otites à répétition, sinusites, allergies… - Troubles du sommeil, stress. - Dans certains troubles gynécologiques : douleurs menstruelles, douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunies fonctionnelles), infertilité, troubles liés à la ménopause. - Surcharge pondérale. - Arrêt du tabac : stress aiguë et chronique.




Sportifs


Que vous soyez sportif amateur ou professionnel, votre corps subit des microtraumatismes plus ou moins importants lors de votre pratique.
Les dysfonctions inhérentes à ces traumatismes sont le plus souvent asymptomatiques (absence de symptômes). Elles sont compensées par votre corps : cette adaptation vous évite d'être blessé.
Cette capacité de compensation a pourtant ses limites qui, une fois atteintes, conduisent inévitablement à la blessure.
Par son action sur l'ensemble du corps, et guidé par ses connaissances anatomiques, biomécaniques et physiologiques, l'ostéopathe considère le corps du sportif comme une unité et lui redonne donc une fonctionnalité optimale. Structure équilibrée + mobilité correcte = fonction optimale. L'ostéopathe va vous permettre de : - Prévenir les blessures.
- Améliorer vos performances. - Récupérer de façon optimale après l’effort. - Récupérer après une blessure. Quand consulter ? A titre préventif : pour établir un “check-up”, pour préparer une épreuve. A titre curatif :
- Pour rééquilibrer de façon très précise les axes articulaires qui ont été perturbés par un choc.
- Après fractures, entorses, opérations chirurgicales pour aider à une bonne cicatrisation
- Pour effacer les traumatismes même anciens. Mais aussi en cas de :
- Chûtes sans traumatismes osseux ni lésions visibles sur une radio.
- Talalgies, pubalgies, périarthrites...
- Essoufflement à l'effort, “point de côté"...
- Tendinites : tennis-elbow, golfer-elbow...
- Pubalgie.
- Sciatiques, cruralgies, cervicalgies, dorsalgies, lombalgies.
- Mauvaise récupération entre les épreuves.
- Stress, manque de concentration, troubles du sommeil.




Personnes âgées


Avec l'âge, les structures de notre corps deviennent moins élastiques et moins mobiles. Avant d’envisager une intervention chirurgicale et pour limiter la consommation d’anti-inflammatoires ou d’antalgiques, le traitement ostéopathique peut vous aider à retrouver un certain confort. Il peut en effet améliorer significativement certaines fonctions et même ralentir leur processus de détérioration. Une pathologie sous-jacente ou des phénomènes dégénératifs ne sont pas des contre-indications à la prise en charge ostéopathique de la personne âgée. Je pratique une ostéopathie « douce » indiquée chez les patients de tout âge, du nouveau-né au sénior. Quand consulter ? À titre préventif : pour faire un bilan, en accompagnement de l’arrêt de l’activité professionnelle, accompagnement longue maladie... À titre curatif :
- De l'arthrose .
- Douleur poly-articulaire (de plusieurs articulations) diminution ou perte de la mobilité articulaire.
- Après tout traumatisme, chute, entorse, intervention chirurgicale, longue immobilisation.
- Sciatique, cruralgie, névralgie.
- Maux de tête, sinusites, infections ORL.
- Ostéoporose.
- Chute sans perte de connaissance.
- Faiblesse de la vessie, de la prostate.
- Troubles du transit intestinal, reflux acides, ballonnements...
- Troubles du sommeil, stress.
- Trouble vasculaire : crampes, trouble de la circulation, jambes lourdes.





PRENDRE RENDEZ-VOUS

Téléphone
E-mail
Adresse

8 impasse de Ratalens à Saint-Jean (31240)

  • Gris Facebook Icône